Les paysages luxembourgeois de B.C. Koekkoek peints pour le Roi

Comme tous les tableaux de B.C. Koekkoek, les paysages luxembourgeois réalisés pour le Roi-Grand-Duc s'illustrent par un maniement très subtil de la lumière, la spécialité du peintre qui fondait son succès et sa renommée internationale. Sa peinture renoue formellement avec la peinture paysagiste hollandaise de l'Âge d'Or du XVIIe siècle, mais s'en différencie par son approche plus fine et sensible au motif.

Les caractéristiques générales de ces paysages à perspective panoramique sont, d'une part, l'élévation du point de vue du spectateur et, d'autre part, la générosité remarquable avec laquelle les éléments individuels du tableau sont distribués dans l'espace. Ces paysages sont clairs et gracieux.

En dépit de la construction artistique de l'image, les paysages luxembourgeois réalisés pour Guillaume II conservent une précision topographique très élevée, ce qui les différencie des autres tableaux de paysages, souvent plus idéalisés, de Koekkoek.