Jean-Paul Gandolfo Les photographies familiales : sauvegarde d'un patrimoine sensible

    Category:
  • Conférence
  •  :
    • 11.03.2015 - 18:30 > 20:00

Dès son introduction en 1839 avec le daguerréotype, la photographie est utilisée pour conserver une trace tangible du cercle familial. Avec elle apparaissent de nouveaux usages patrimoniaux qui prolongent les possibilités offertes par le dessin et la peinture. Parallülement, on assiste à une diversification des problématiques de conservation associées à ces objets mémoriels souvent laissés en sommeil pendant de lonogues périodes, puis redécouverts pour participer à la transmission nécessaire d'une histoire familiale.

Dans les annés 1960/70, le basculement technologique opéré vers la couleur provoque une prise de conscience des enjeux associés à la conservation des photographies, amplifiée par une régression temporaire des performances obtenues en matière de stabilité au niveau des surfaces sensibles disponibles à cette époque. De nouvelles approches scientifiques sont alors mises en place pour améliorer les connaissances encore lacunaires des paramètres qui régissent le vieillissement des photographies.

Enfin, la photographie numérique, apparue dans les années 1990, et qui s'est aujourd'hui généralisée chez les amateurs comme chez les professionels, a profondément modifié les pratiques, qu'il s'agisse des modes de production, de traitement, de diffusion et naturellement de l'archivage à long terme de cette nouvelle génération d'images.

Jean-Paul Gandolfo est professeur à l’École nationale supérieure Louis-Lumière (ENSLL) à Saint-Denis, chargé des cours de technologie des systèmes argentiques, procédés alternatifs et conservation des images. Il est l’auteur de plusieurs textes sur l’histoire des procédés photographiques et coauteur, avec Bertrand Lavédrine, du livre (re)Connaître et conserver les photographies anciennes (2009).