Le bâtiment central

Les activités développées dans le cadre de l'année culturelle 1995 démontrent à l'évidence que le bâtiment central du Musée, terminé en 1939, est devenu trop exigu pour les collections.  Il ne correspond plus aux attentes du public et n'offre que peu d'espace pour des expositions temporaires.

Le projet de restructuration du MNHA est confié au Fonds de rénovation de la Vieille Ville. Au cœur de la Vieille Ville classée, l'extension du musée s'avère difficile. Après des travaux de grande envergure, le nouveau bâtiment central est inauguré en 2002. Ses espaces répondent aux exigences contemporaines et doublent la surface d'exposition du musée, qui passe de 1900 m2 à 4300 m2, les nouvelles salles d'exposition supplémentaires étant en grande partie cachées sous la place réaménagée du Marché-aux-Poissons.

Dans sa nouvelle configuration, le bâtiment central offre des espaces différents :

Un bâtiment faisant face au parvis au Marché-aux-Poissons, renfermant l'accueil avec une boutique et une cafétéria au rez-de-chaussée, un auditorium et une salle de projection au premier étage ainsi qu'une salle pour les expositions temporaires au dernier niveau. Vu du Marché-aux-Poissons, ce nouveau bâtiment se présente comme un bloc monolithique avec un revêtement de façade en pierre naturelle qui se différencie clairement des bâtiments voisins. Au rez-de-chaussée, les parties vitrées de la zone d'entrée permettent une plus grande luminosité ainsi qu'une meilleure visibilité vers l'extérieur.

Un nouvel ensemble de trois niveaux souterrains cachés sous la place du Marché-aux-Poissons. Ces nouvelles salles - creusées dans le rocher - sont destinées aux importantes collections archéologiques du Musée.

Un atrium, espace de transition, mettant en vis-à-vis le nouveau et l'ancien bâtiment. Vitré, associant transparence et translucidité, il renferme les rampes, les ascenseurs et les escaliers.

Les salles du bâtiment ancien (Maison Collart-de-Scherf  transformée en musée à partir de  1922). Entièrement rénovées,  elles s'articulent autour d'une petite cour intérieure couverte.

La passerelle à deux niveaux, entièrement vitrée, qui relie dorénavant le bâtiment central à l'Aile Wiltheim permet une nette amélioration de la circulation et des flux des visiteurs.