Pierre-Ernest de Mansfeld (1517-1604) Un prince de la Renaissance

    Category:
  • Exposition
  •  :
    • 18.04.2007 - 10.06.2007

La chance de pouvoir fouiller le château du gouverneur de Luxembourg Pierre-Ernest de Mansfeld (1517-1604) et l'exposition « Un prince de la Renaissance, Pierre-Ernest de Mansfeld » prévue dans le cadre de « Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007 » ont permis au Musée national d'histoire et d'art de relancer la recherche sur ce haut dignitaire du XVIe siècle.

Bénéficiant d'une certaine notoriété au Luxembourg, le personnage de Mansfeld se révèle étonnant. Né en 1517 dans le comté de Mansfeld en Saxe, il resta au service de l'Empire et de l'Espagne pendant près de 70 ans, depuis sa participation à l'expédition de Tunis en 1535 jusqu'à sa mort en 1604. Gouverneur de Luxembourg pendant près de 60 ans, il était en outre grand amateur d'art.

Aucune exposition n'a été consacrée à ce jour à Mansfeld. En général, les expositions d'histoire et d'art récentes ont eu pour thème un souverain en particulier (Charles Quint, Philippe II, Albert et Isabelle), ou alors toute une famille de grands seigneurs (les Arenberg). L'originalité du projet Mansfeld est qu'il met en lumière un haut personnage à titre individuel. Notre propos scientifique est organisé en six chapitres : repères biographiques ; politique et territoire ; la Cour de Bruxelles ; l'art au service de l'homme ; Arcadie à Luxembourg, le château « La Fontaine » ; la donation au roi d'Espagne.

En tout, l'exposition montrera plus de 150 objets provenant d'Allemagne, d'Autriche, de Belgique, d'Espagne, des États-Unis, de France, du Luxembourg, de Pologne et de Suisse. Elle sera accompagnée d'une publication en deux volumes : le premier contiendra l'édition commentée de diverses sources archivistiques en rapport avec le château, le deuxième comportera des essaies et les notices de catalogue rédigés par une vingtaine de spécialistes.

Cette exposition d'histoire et d'art se positionne dans la lignée des expositions des dernières années du MNHA de Luxembourg : renouveler notre vision du passé luxembourgeois afin de mieux pouvoir le situer dans un contexte international.