Joseph Probst (1911-1997) 100e Anniversaire

    Category:
  • Exposition
  •  :
    • 18.11.2011 - 25.03.2012

À l'occasion du 100e anniversaire de la naissance de Joseph Probst (1911-1997), le Musée national d'histoire et d'art et le Cercle Cité présentent deux expositions qui rendent hommage à cet important artiste luxembourgeois du XXe siècle.

Fidèle à ses missions d'étude scientifique et de mise en valeur du patrimoine artistique national, le Musée national d'histoire et d'art présente pour cette occasion exclusivement les œuvres de Joseph Probst faisant partie des collections du musée, ensemble complété par quelques pièces en provenance de la famille de l'artiste, ainsi que par plusieurs céramiques de son épouse Colette Probst-Wurth (1928-2008).

À travers une cinquantaine d'œuvres, l'accrochage au MNHA permet au visiteur de suivre l'évolution de la création artistique du peintre et de ses débuts jusqu'à la fin de sa vie.

Après avoir suivi une formation académique, notamment à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles et à l'Akademie der Bildenden Künste de Vienne, Joseph Probst commence à s'affirmer après la Seconde Guerre mondiale en adoptant les formes simplifiées et les couleurs vives de l'École de Paris.

Vers 1951-1952, l'artiste peint ses premières œuvres non-figuratives, d'abord marquées par l'abstraction géométrique et ensuite par l'abstraction lyrique à partir des années 1955-1956. Durant les années 1957-1970, la matière picturale et la liberté des formes prennent de l'importance dans sa démarche artistique.

En 1971, la peinture à l'huile est délaissée en faveur de l'acrylique, accompagnée de contours plus précis et d'un coloris plus éclatant. Au cours des années 1980-1984, l'inspiration vient des poèmes et des lieder ; à partir de 1984, la technique du pastel gras s'impose. En 1988, la santé de l'artiste ne lui permet guère que de réaliser des œuvres de petit format. Toutefois, en 1989-1990, les dimensions habituelles réapparaitront, et ce jusqu'à la fin de sa vie.

L'exposition au Ratskeller du Cercle met en évidence une période bien spécifique de la carrière de l'artiste, à savoir les œuvre inspirées des poèmes et des lieder des années 1980-1984.